Zones à risques, localisation


Les ondes du séisme se propagent très rapidement (à environ 6 kilomètres par seconde). Imaginons qu’un séisme ait lieu dans la limite de plaque Caraïbe/Amérique à 40 kilomètres au large de la péninsule de la Caravelle, il faudra moins de 10 secondes aux ondes pour toucher la Martinique.

Toute la Martinique est donc une zone à risque, elle fait même partie officiellement des zones à plus fort risque sismique du territoire français avec la Guadeloupe.

zonage france
Une cartographie du risque sismique consiste à simuler, sur un territoire donné, l’impact et les conséquences d’une agression sismique sur les personnes et les biens.

Simulation de l’impact et des conséquences d'un séisme sur les personnes et les biens.

Simulation de l’impact et des conséquences d’un séisme sur les personnes et les biens.

En Martinique, les enjeux qui ont été étudiés jusqu’ alors, sont les bâtiments courants à usage d’habitation. Les informations sur la définition de séismes de scénarios, sur la nature des terrains pouvant amplifier les ondes sismiques, puis sur la vulnérabilité du bâti martiniquais, sont successivement analysées.

projet-sismicite-martinique_img2

Microzonages :

Par ailleurs un travail de précision pour déterminer les secteurs défavorables par commune, et surtout indiquer des valeurs utiles à l’urbanisme, a débuté en Martinique. Ces études très fines, réalisées à l’échelle du territoire communal sont appelées microzonages.

Les microzonages communaux déjà réalisés en Martinique sont consultables en mairies et librement téléchargeables sur le site internet du Brgm à : http://infoterre.brgm.fr/